Réflexions sur le risque

Rire, c’est risquer de paraître idiot.
Pleurer, c’est risquer de paraître sentimental.
Aller vers quelqu’un, c’est risquer de s’engager.

Exposer ses sentiments, c’est risquer d’exposer son moi profond.
Présenter ses idées, ses rêves à la foule, c’est risquer de les perdre.
Aimer c’est risquer de ne pas être aimé en retour.

Vivre, c’est risquer de mourir.
Espérer, c’est risquer de désespérer.
Essayer, c’est risquer d’échouer.
Mais il faut prendre des risques car le plus grand danger dans la vie, c’est de ne rien risquer du tout.
Celui qui ne risque rien, ne fait rien, n’a rien, n’est rien.
Il peut éviter la souffrance et la tristesse mais il n’apprend rien, ne ressent rien, ne peut ni changer, ni se développer, ne peut ni aimer, ni vivre.
Entraîné par sa certitude, il devient esclave, il abandonne sa liberté.
Seuls ceux qui risquent sont libres.

Auteur inconnu